RéférencementComment référencer son site grâce au SEO

Lorsque tu créé un site internet, tu n’as qu’une seule envie c’est qu’il y est du monde qui viennent dessus et l’utilise un max. Malheureusement si tu as déjà monté un site, tu as dû te rendre compte que même après 2 ou 3 mois, le trafic n’est pas au rendez-vous. Cela vient du fait que ton site n’est pas encore référencé sur les moteurs de recherches. De plus le référencement naturel (non payant) demande du temps et il faut mettre en place certaines choses. Dans cet article je vais te montrer comment référencer son site sur les moteurs de recherches afin que tu puisses rapidement obtenir du trafic.

Le référencement c’est quoi ?

Avant toute chose, il faut d’abord savoir ce qu’est le référencement.

Le référencement est l’action qui consiste à faire connaitre son site par les moteurs de recherches tels que Google, Bing, … Les moteurs de recherches passent en revue tous les sites internet et les positionnent en fonction de leur contenu. Plus le contenu d’un site est adapté à la recherche d’un utilisateur, mieux il sera positionné dans les résultats de recherche.

Il existe 2 types de référencements :

  • Le référencement gratuit (SEO) : consiste à optimiser les pages et la structure de son site pour se positionner le mieux possible sur les résultats
  • Le référencement payant (SEA) :  payer les moteurs de recherches sur des mots clé pour apparaitre dans les premiers résultats de recherches.

Dans cet article nous parlerons du référencement gratuit (SEO) et de l’ensemble des techniques connues et efficaces pour positionner son site internet le mieux possible.

Il existe de nombreuses techniques pour positionner son site au mieux dans les résultats de recherches mais elles sont en perpétuelles évolution. Ceci est dû aux évolutions continues des algorithmes des moteurs de recherches.

Le trafic est roi

Sur internet le trafic est roi. Sans trafic sur ton site internet ne sert à rien. Tu auras beau avoir fait le plus beau site du monde, la meilleure application, si tu n’as personne qui vient le visiter, il ne vaut rien.

Il est donc nécessaire de travailler son référencement pour attirer un maximum de personnes. Avec tout ce trafic, tu pourras ensuite faire ce que tu souhaites : vendre des produits, gagner de l’argent, vendre tes services, monter une communauté, …

Pour avoir un maximum de monde sur ton site, il faut respecter certaines règles de référencement. Google et les autres moteurs de recherches veulent fournir le meilleur contenu à l’utilisateur en fonction de sa recherche. Leurs robots fonctionnent de plus en plus comme les humains. Et qu’est-ce que veulent les humains : du contenu de qualité, qui répondent à leurs besoins et ne pas se faire spammer par des sites sans intérêt sur lesquels on ne trouve aucune réponse.

Ainsi les moteurs de recherches vont analyser plusieurs facteurs sur ton site : l’ancienneté, l’autorité, le contenu, la thématique, la durée de visite des personnes, la structure des pages, et pleins d’autre choses. Tous ces éléments vont donner un score à ton site et le positionner à un rang dans les résultats de Google. Tu vas ainsi te positionner à une certaine position sur différentes mots clés.

1 page = 1 mot clé

Tu l’auras compris, les moteurs de recherches fonctionnent par mot clé. Un mot clé est l’expression que tu tape dans la barre de recherche. Ce n’est donc pas forcément qu’un seul mot, il peut être constitué de plusieurs mot. Par exemple : « comment coder un site » est considéré comme un mot clé.

Il faudra donc que pour chacune des pages de ton site web, tu te positionne sur un mot clé. Une page doit avoir un objectif et un mot clé. Il ne faut pas essayer de viser plusieurs mots clé pour une seule page.

Nous verrons par la suite, comment se positionner sur un mot clé. Il existe des outils en ligne qui te permettront de trouver des mots clés facilement en fonction de ta thématique. Celui que j’utilise et qui est gratuit est Ubersuggest.

Avec ce type d’outil, tu retrouveras le volume de recherche (un mot clé recherché peut apporter beaucoup de trafic) ainsi que la concurrence. Car tu dois t’en douter, ce n’est pas de tout repos de se positionner sur un mot clé très concurrentiel. Les mots clé comme « chat », « maison », « immobilier », sont énormément recherchés sur internet mais la concurrence est aussi très élevée. Sur ces mots clé, uniquement les gros sites peuvent se positionner dessus.

Alors comment faire pour arriver à se positionner ?

Fait trainer !

Dans le référencement, il existe ce que l’on appelle les « mots clé longue traine » c’est-à-dire des mots clé qui sont plus long. En général, constitués de 4 mots ou plus. Par exemple : « voyage ile maurice détente et nature » est un mot clé longue traine.

Pourquoi se positionner sur des mots clé longue traîne ?

Sur les mots clé trop court, la concurrence est bien trop élevée. Malgré le fort volume alléchant de trafic, il est quasiment impossible de se positionner sur des mots clé trop court. Il faut donc se rabattre sur de la longue traine.

Il y aura beaucoup moins de concurrence sur des mots clé longue traine et donc moins de trafic aussi. Peut-être que par mois, tu attireras une centaine de personne sur un mot clé longue traine mais si tu arrives à créer plusieurs pages comme ça, ton trafic peut vite augmenter.

Le deuxième avantage des mots clé longue traine est que tu vas attirer du trafic très qualifié. Vu que le sujet que tu traites sur ta page, sera très précis, tu attireras automatiquement du trafic très qualifié. Du trafic qualifié est du trafic qui cherche exactement ce que tu proposes sur ton site. Par exemple un recherche « maison » est très vague et on ne sait pas vraiment l’intention de l’utilisateur qu’il y a derrière. En revanche avec le mot clé « voyage ile maurice détente et nature », on peut se douter que la personne souhaite partir en vacances à l’ile Maurice pour se reposer et profiter de la nature. Il sera donc plus facile de créer du contenu qui l’intéresse.

Les balises title et description

Comme je le disait précédemment, les moteurs de recherches vont analyser le contenu de tes pages. Et une des analyses qui est faite concerne les balises title et description.

Ce sont ces balises qui apparaissent dans les résultats de Google.

La balise title va contenir le lien en bleu sur les résultats de la recherche et la description sera la courte description en gris dessous.

C’est la première chose que les utilisateurs vont voir sur Google et qui vont attirer leur attention. Il faut donc bien travailler ces deux éléments. Donne un titre accrocheur et fait un appel à l’action dans ta description : « Cliques ici pour découvrir [bénéfices pour l’utilisateur] » …

Au niveau du code, ces balises doivent se trouver dans le « <head> » de ta page.

Ta balise title doit contenir le mot clé que tu vise sur cette page. La description a un peu moins d’importance mais Google met en gras le mot clé recherché s’il apparait dans la description. Ça peut être un bon moyen de faire ressortir ton site.

La structure du contenu

Le but des moteurs de recherches est d’afficher le meilleur contenu à l’utilisateur en fonction de sa recherche. Pour cela, ils recherchent des sites dont le contenu est correctement structuré et facile à lire.

Tu dois dont utiliser correctement les balises « h1 », « h2, », « hn ».

Ton texte doit être découpé en titre et sous-titre grâce à ces balises. Tu ne dois avoir qu’un seul h1 par page puis structurer tes sous-titres avec des h2, tes sous sous-titres avec des h3 et ainsi de suite.

<h1>Le titre de ma page</h1>

<h2>Un sous-titre de ma page</h2>

Du texte

<h3>Un sous sous-titre</h3>

Du texte

<h2>Un autre sous-titre de ma page</h2>

Du texte.

Il sera plus facile pour l’utilisateur de s’y retrouver dans la structure de la page. Puis, pour les moteurs de recherches, il sera plus facile d’analyser le site.

Chacun de tes textes à l’intérieur d’un titre doit faire au maximum 300 mots. Si un de tes textes fait plus de 300 mots sans aucune balise « hn », ajoutes-en une.

Pour les images

Je me rappelle que lorsque j’ai débuté dans le web, je ne faisais pas attention aux propriétés des images que je m’étais dans mes sites.

Je trouvais la plus belle image possible et je l’ajoutais dans mon site avec un nom qui ne voulait rien dire, sans texte alternatif et avec une taille immense …

ERREUR, ERREUR, ERREUR

Un nom et un texte alternatif

Les images d’un site web peuvent aider dans le référencement. Aujourd’hui beaucoup de gens utilisent Google Images. Les résultats de recherches ne concernent pas uniquement les balises title et description, elles se font aussi à travers les images. C’est pour cela qu’il est important de travailler correctement ses images.

Alors comment faire ?

Tout d’abord, il faut donner un nom à ton image en rapport avec ton mot clé, ou ta thématique. Par exemple si sur ta page tu vise le mot clé « brosse à dent écologique », tu peux ajouter une image avec comme nom « brosse-a-dent-ecologique-avec-tete-rechargeable.png ».

Il faut aussi que tu ajoutes un texte alternatif sur ton image. Ce texte alternatif se fait grâce à la balise « alt ». Met un texte qui décrit l’image et si possible intègre le mot clé visé dedans.

<img src=”…” alt=”Brosse à dent écologique à tête rechargeable” />

La taille de l’image

Les moteurs de recherches donnent beaucoup d’importance à la vitesse de chargement des pages. Et même pour un utilisateur, une page qui mets du temps à charger peut-être désagréable.

C’est pour cela qu’il faut que tu fasses attention à la taille de tes images. Une image trop grande, peut alourdir le chargement des pages.

Avec les tailles d’écran existantes, des images de 1000 ou 1200 px de large suffisent amplement. Il faut donc que tu penses à redimensionner tes images avant de les ajouter sur ton site.

Il existe aussi des logiciels qui diminuent le poids des images sans qu’elles ne perdent en qualité. Sur WordPress, tu trouveras des plugins qui permettent de faire ça automatiquement lorsque tu ajoutes une image dans ta bibliothèque de médias.

Les images apportent le coté visuel sur une page. Pense à mettre 2 ou 3 images par page.

Répéter plusieurs fois le mot clé visé

Pour se référencer sur un mot clé, il faut qu’il soit présent plusieurs fois dans la page. C’est grâce à cette répétition que les moteurs de recherche vont savoir que tu vise ce mot clé.

En revanche, il ne doit pas non plus apparaitre trop de fois. Tu peux utiliser un ratio de 1%. C’est-à-dire que si ton texte fait 1000 mots, le mot clé doit apparaitre 10 fois, pour 2000 mots, 20 fois, etc.

Google donne de l’importance aux mots en gras. Ainsi tu peux mettre en gras tes mots clés. Ne mets en gras que la moitié de tes mots clé sur une page et non la totalité. Si ton texte fait 1000 mots, tu as 10 fois le mots clé, et tu peux en mettre 5 en gras.

La taille ça compte ?

Les moteurs de recherches favorisent les contenus de qualité et qui expliquent correctement un sujet. Aujourd’hui un article, ou une page de moins de 500 mots aura du mal à avoir du poids dans un moteur de recherche. Je conseil même de faire au minimum 1000 mots par page.

Aujourd’hui il existe tellement de contenu sur le web que pour se distinguer il faut faire beaucoup de quantité sans délaisser la qualité.

Dépasse la concurrence

Comme nous l’avons évoqué plus haut, lorsque tu te positionneras sur un mot clé, tu seras en concurrence avec beaucoup d’autre personnes. Plus ton mot clé est recherché, plus tu seras en concurrence.

Pour démarquer ton contenu de la concurrence, tu peux analyser les 10 premiers résultats Google sur un mot clé. Regarde le contenu qu’ils produisent, demandes toi comment tu peux améliorer ce contenu, apporter quelque chose supplémentaire.

Regarde aussi le nombre de mots des 10 premiers résultats et essayes dans faire un peu plus. Si tu vois que tous les résultats de la première page, font des articles de plus de 2000 mots, fait des articles de 3000 mots.

Les liens

Le maillage interne

Maillage interne référencement

Les liens internes, c’est-à-dire tous les liens de tes pages qui pointent vers d’autres pages de ton site constituent le maillage interne.

Il permet aux robots des moteurs de recherche de se balader sur les différentes pages de ton site web et donc de le référencer.

Chaque page de ton site va avoir un poids en fonction du temps passé par les utilisateurs, son contenu, son nombre de vue et plein d’autre critère. Si tu fais des liens vers d’autres pages de ton site depuis cette première page, elles pourront aussi bénéficier d’une partie de ce poids et ainsi mieux se référencer.

Dans tes liens internes, il faut que tes ancres soient optimisées. Les ancres sont les textes des liens. Ex : <a href= “lienversmonsite.fr/mapage “>mon ancre</a>. Cette ancre doit donc être optimisée. C’est-à-dire que dans l’idéal, elle doit être le mot clé de la page vers laquelle elle renvoie.

Si tu as une page avec le mot clé « maison en brique », tes liens internes vers cette page devraient être : <a href= “lienversmonsite/mapage”>maison en brique</a>.

Sur chacune de tes pages, essayent de faire un ou deux liens internes. Ainsi sur ton site, toutes les pages seront « maillées ».

Les liens externes

Les liens externes ont beaucoup d’importance pour les moteurs de recherches.

Pourquoi ?

Si tout le monde parle d’une personne, c’est qu’elle doit être importante. C’est pareil pour les sites internet.

Les moteurs de recherchent essayent d’apporter le meilleur contenu aux utilisateurs. Si beaucoup de sites parlent d’un site en particulier (grâce à des liens), il gagnera en importance.

Ainsi plus il y a des sites qui créent des liens vers ton site, mieux il se positionnera sur les moteurs de recherches et gagnera en autorité.

C’est ce que l’on appelle des « backlinks »

Il faut donc essayer d’avoir le plus de backlinks possible et de qualité. Mieux vaut avoir quelques backlinks de qualité que beaucoup de mauvaise qualité.

Un backlink de qualité est fait par un site de qualité. C’est-à-dire un site reconnu, avec beaucoup d’autorité. Par exemple si le site d’Openclassroom, fait un lien vers ton site, il gagnera tout de suite en popularité et remontera dans le référencement Google. C’est un backlink de qualité.

En revanche, si tu créé un backlink sur un annuaire de sites sur lequel il y a plein de liens vers d’autre sites, il ne sera pas très qualitatif.

De plus, il faudra que tu créé des backlinks depuis des sites qui sont dans la même thématique que toi. Si tu as un site sur l’informatique et que tu obtiens un backlink depuis un site de maison, il aura moins de poids que si c’est un site d’informatique qui le fait.

Cherche toujours des sites qui sont dans la même thématique que toi ou au moins qui ont les mêmes centres d’intérêts. Dans le cas d’Esprit Web, je pourrais par exemple chercher des sites sur le web marketing, ou le référencement mais des sujets plus éloignés auraient moins d’impacts sur mon référencement.

Nofollow vs dofollow

Tu le sais peut-être déjà mais dans les balises « a », tu as la possibilité de préciser si le type de lien est en « nofollow » ou en « dofollow » grâce à l’attribut « rel ».

<a href=”https://…..” rel=”nofollow”>Lien vers un site</a>

Nofollow, indique aux moteurs de recherche que le lien en question n’est pas « sûr », que le webmaster du site, n’as pas de contrôle sur le lien en question et donc qu’il ne souhaite pas lui accorder de poids. Ainsi les moteurs de recherchent n’accorderont pas d’importance à ce type de lien.

C’est souvent le cas dans les commentaires de blog. Sur WordPress, par exemple, lorsque tu ajoutes un commentaire, tu as la possibilité de renseigner ton nom, ton commentaire et ton site. Ainsi ça créé un backlink vers ton site mais en nofollow.

Au contraire, si le lien ne possède pas l’attribut « rel=nofollow », alors il est en dofollow. A ce moment-là, le moteur de recherche accordera un certain poids au lien.

Plus le site qui fait le backlink est important, plus le lien aura du poids.

Comment faire des backlinks ?

Les backlinks peuvent être fait de plein de manières différentes. Les plus connues sont :

  • Les articles invités : écrire un article sur le site de quelqu’un d’autre et y intégrer un lien vers ton site.
  • Les commentaires de blog (uniquement ceux en dofollow)
  • Les forums : souvent dans les forums, tu as la possibilité de faire un lien vers ton site, à vérifier nofollow / dofollow.
  • Les annuaires : mais ont très peu de poids vu qu’ils sont de mauvaises qualités
  • Liens sponsorisés : payer une personne pour qu’elle mette ton lien sur son site
  • L’échange de lien : trouver une autre personne qui mettra ton lien sur son site et toi le sien sur ton site. Aujourd’hui les échanges à 2 ont moins de poids car Google a compris la pratique et accorde moins d’importance à ces liens. Il faut donc le faire avec 3 sites : trouver une personne qui possèdent 2 sites. Le site A pointe vers le B, le B vers le C et le C vers le A.

Plus vite que l’éclair

Je le répète, les moteurs de recherchent essayent de reproduire le comportement humain. Les humains n’aiment pas les sites qui mettent beaucoup de temps à charger.

Si un site met plus de 2,5 secondes à s’afficher, il perdra beaucoup d’utilisateurs. Pour les moteurs de recherches, c’est pareil. Des sites trop longs seront moins favorisés, que des sites ultra rapides.

Il faut donc que tu optimise ton site pour qu’il soit rapide. Pour regarder la « note » de chargement de ton site, tu peux vérifier sur PageSpeedInsights ou GTMetrix.

Ces sites te donneront une note et des conseils pour optimiser ton site web.

Quels outils utilisés ?

Pour savoir comment référencer un site, je t’ai préparé une liste des quelques outils que j’utilise. Certains sont payant mais ont une version d’essai gratuite ou un nombre limité d’utilisation par jour. Tu peux les essayer et s’ils te plaisent passer à une version payante.

MOZ

Pour analyser l’autorité d’un site : MOZ

MOZ va te donner plein d’informations sur les backlinks d’un site mais je l’utilise surtout pour vérifier l’autorité des sites. Le plugin MOZ Bar qui permets, directement depuis un site internet, de vérifier son autorité.

Des sites comme YouTube ont des autorités de 98/99 alors que des sites plus « classiques » vont avoir des autorités entre 20 et 50. A titre d’exemple, le site de Grafikart, a une autorité de 45.

Tu peux te servir de cet outil pour analyser les sites sur lesquels tu souhaiteras faire des backlinks.

Semrush

Semrush est un outil hyper complet. Lui aussi donne énormément d’informations, d’où son prix d’au moins 99$ par mois pour la version la moins chère. Mais un nombre d’utilisation limitée par jour est gratuit.

Cet outil te donnera toutes les informations que tu as besoin sur un site : autorité, recherche organique, mots clé sur lesquels ils se positionnent, concurrents, backlinks, …

Dans mon cas, j’utilise Semrush juste pour analyser le trafic organique des sites web. Voir s’il y a beaucoup de monde qui visite ce site-là, le nombre de visite par mois et les mots clé sur lesquels ils se positionnent. Pratique lorsque tu souhaites voir quels mots clé fonctionnent ou non.

Majestic SEO

Majestic SEO, te permettra d’analyser la quantité (citation flow) et la qualité (trust flow) des backlinks d’un site.

Un site peut avoir énormément de backlinks (citation flow élevé) mais avec une qualité médiocre (trust flow faible). Ainsi lorsque tu as trouvé un site sur lequel tu peux créer un backlink, vérifie sur Majestic SEO ces deux métriques.

Il faut que tu cherches des sites qui ont un ratio de 1 : autant en trust flow que de citation flow. Ex : 20 TF et 20 de CF.

Ubersuggest

Pour la recherche de mot clé, j’utilise Ubersuggest. C’est un outil gratuit qui permets de rechercher des mots clé, voir le volume de recherche d’un mot clé et proposer une liste de mots clé similaires.

Il te permet aussi d’analyser les métriques d’un site web : trafic organique, mot clés organique, backlinks, etc …

J’utilise très fréquemment cet outil car il est gratuit et très bien fait.

Vitesse du site

Pour vérifier la vitesse de ton site et les éventuels éléments à corriger, tu peux utiliser PageSpeedInsight et GTMetrix.

Tu sais désormais comment référencer un site. Le travail de référencement peut être long et les résultats ne sont pas immédiats. Il faut y travailler dessus un peu chaque mois, essayer de créer des backlinks, avoir une structure de page appropriée, un maillage interne travaillé et une vitesse de chargement assez rapide.

Il existe des techniques pour référencer son site plus rapidement, c’est ce que l’on appel des techniques black hat mais elles sont très mal perçues par Google. En utilisant ces techniques, tu prends le risque de te faire blacklister par Google.

Je vais parfois sur le forum growthhacking.fr qui donne de très bons conseils pour le référencement et pour pouvoir faire monter son site rapidement, tu peux y jeter un œil.

Cependant, pour qu’un site commence à être bien positionné par les moteurs de recherches, il faudra entre 4 et 6 mois. Donc ne t’inquiète pas de ne pas avoir de résultat dès le début.

Tu peux nous partager dans les commentaires, les techniques de référencement que tu utilises.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire